Premier essai : Volkswagen ID.7 (2023)

Premier essai : Volkswagen ID.7 (2023)

La nouvelle ID.7 vient chapeauter la gamme électrique de Volkswagen. Elle apporte avec elle une technologie électrique mise à jour, autonomie maximale de 700 km et le raffinement nécessaire à son statut.

Soyons francs : jusqu’à présent, les modèles ID. électriques de Volkswagen n’ont pas réussi à faire mouche. L’efficience est douteuse, le style relativement fade et on se demande si on arrivera un jour à parler de l’ergonomie désastreuse sans avoir le sang qui bouillonne.

Mea-culpa

Il semblerait pourtant que la cause de la majorité de nos griefs soit l’impatience de Volkswagen. Eh oui, le lancement des ID.3, ID.4 et ID.5 semble avoir été fait « à la va vite », sans que les ingénieurs et les équipes de développement aient le temps de peaufiner les derniers détails.

Pour cette nouvelle ID.7, c’est une autre paire de manche. Les équipes allemandes semble avoir été autorisées à prendre leur temps. Wolfsburg n’allait pas faire la même erreur deux fois – enfin, une 4e fois, pour être précis.

Premier essai : Volkswagen ID.7 (2023)

Mise à jour technologique

On remarque ce nouvel air dans la technologie. La nouvelle ID.7 introduit une toute nouvelle génération de moteur électrique qui boost les performances et améliore l’efficience. Toujours placé sur le train arrière, il produit 286 ch au lieu de 204 ch auparavant, mais il offre surtout une bonne dose de couple en plus (545 Nm au total).

Volkswagen nous parle fièrement d’une autonomie dépassant les 700 km. Cela étant, il faudra faire preuve de patience, car la nouvelle batterie de 85 kWh n’arrivera que l’année prochaine. Pour l’instant, l’ID.7 Pro embarque la même batterie de 77 kWh (net) que les autres modèles de la famille électrique allemande. Couplé à une gestion de la batterie améliorée, l’ID.7 Pro d’entrée de gamme présente une autonomie maximale de 618 km (WLTP). Côté charge, ça s’améliore aussi, puisque le chargeur embarqué monte à 11 kW et la puissance maximale en charge rapide est désormais de 175 kW. En français : la batterie passera de 10 à 80 % en 28 minutes.

Premier essai : Volkswagen ID.7 (2023)

Look définitivement ID.

La technologie fait donc un bon pas en avant. Cela étant, l’esthétique de la nouvelle ID.7 suit la même logique. Après tout, son but est de chapeauter la gamme ID. de Volkswagen. On trouve donc les mêmes formes rondouillardes, la même signature visuelle – qui lui confère un genre de « paire de lunettes » – et l’insert chromé qui souligne la ligne de toit comme sur l’ID.5. Certes, c’est une question de goûts, mais cette ID.7 est plutôt restreinte, pour ne pas dire fade.

Ce manque de fioritures aide cependant l’aérodynamique. Les équipes de Wolfsburg ont travaillé sa percée dans l’air, conférant à la berline un Cx de seulement 0,23. L’un des meilleurs de sa catégorie. Pour le reste, cette grande berline de 4,96 m de long s’offre un grand empattement de 2,97 m, soit 20 cm de plus que celui des ID.4 et 5.

La qualité en plus

Dans l’habitacle, cette ID.7 rompt avec ses frères et sœurs. On y voit clairement le désir de Volkswagen de proposer d’emblée un produit abouti. Une bonne partie des erreurs de jeunesse de la famille électrique ont été gommées. Enfin, presque toutes. La finition revient au niveau escompté, avec des plastiques moussés et un assemblage impeccable.

Premier essai : Volkswagen ID.7 (2023)

L’ergonomie fait aussi un bond en avant – en même temps, il y avait du boulot. L’infodivertissement passe désormais via un écran tactile de 15 pouces et le système embarqué gagne une sacrée dose de clarté et de facilité d’utilisation. Même la fameuse bande tactile en dessous de l’écran, qui commande le volume et la température, est désormais rétro-éclairée ! Cela étant, on trouve toujours les commandes tactiles sur le volant, les commandes brouillonnes pour les feux et les deux seules commandes pour les vitres. Bref, c’est mieux…mais toujours pas idéal !

Pour le reste, l’ID.7 profite de sa plateforme électrique pour offrir des rangements un peu partout, une très bonne habitabilité – peu importe la rangée – et un grand coffre de 532 litres. Eh oui, c’est plus petit que la Passat break, mais…il y aura bientôt une ID.7 break !

Premier essai : Volkswagen ID.7 (2023)

Classe affaire

Jusqu’ici, on remarque que VW a pris le temps nécessaire pour développer son ID.7. Cela étant, ce c’est sur la route qu’elle mérite réellement son statut de « porte-drapeau » de la gamme ID. mais aussi de l’entièreté de la gamme de Volkswagen. Eh oui, on pèse nos mots : on a agréablement été surpris de son comportement routier. D’abord par l’insonorisation phonique très bien travaillée, ensuite par le confort ouaté de cette grande routière électrique – si une telle auto existe réellement.

Certes, notre modèle d’essai était en sus équipé de l’amortissement adaptatif, ce qui a certainement contribué à l’amélioration de ce confort. Sans sélectionner de mode spécifique – le mode Comfort est le mode de démarrage – l’ID.7 filtre les aspérités de la route avec brio et berce ses passagers en flottant avec une certaine grâce. C’est agréable, mais ce flottement frôle parfois le caricatural. En mode sport et sur des routes se tortillant, l’ID.7 reste saine et neutre, malgré son architecture à propulsion.

Premier essai : Volkswagen ID.7 (2023)

700 km en vrai ?

Vu que le modèle à grande batterie n’arrivera que l’année prochaine, on a pour l’instant pris en main une ID.7 avec la batterie de 77 kWh (net). Sur papier, elle présente une autonomie de 618 km, pour une conso moyenne de 14,7 kWh/100 km. Mélangeant conduite coulée et rapide, notre essai se conclut avec une moyenne de 20,1 kWh/100 km. C’est plus qu’espéré, mais il faut prendre en compte notre envie de pousser la bête. En ville, la soif de cette grande VW avoisinait les 15,0 kWh/100 km. Avec une conduite plus souple, l’autonomie devrait donc avoisiner les 480 km.

De par son statut, l’ID.7 est évidemment plus chère. Facturée à partir de 66 340 €, elle vient se placer à 10 000 € de plus qu’un ID.4 et au-dessus des BMW i4, BYD Seal et Polestar 2. Ceci dit, elle offrant une habitabilité bien plus généreuse et, pour faire bonne mesure, Volkswagen ajoute un équipement de série très généreux.

Premier essai : Volkswagen ID.7 (2023)

Verdict

Avec son confort ouaté, son châssis sain et son équipement généreux, la nouvelle Volkswagen ID.7 nous montre ce qu’est une grande berline confortable et raffinée. Cela étant, elle démontre surtout ce dont les équipes de Wolfsburg sont capables quand elles prennent leur temps…

Specificaties

Motor

moteur électrique

Vermogen

286pk

Koppel

545 Nm

Overbrenging

rapport fixe

Aandrijving

achterwiel

Gewicht

2 172 kg

Topsnelheid

180 km/u

Prijs basismodel

€ 66 340.00

0 tot 100 km/u

6.50 sec

Min. kofferinhoud

532 L

Max. kofferinhoud

1 536 L

Laatst gepubliceerd

Reacties

Uw reactie

Recente reacties

Laatste rijtesten

Alle rijtesten

Laatste reportages

Alle reportages

Laatste nieuws

Alle nieuws