Premier essai : Jeep Avenger (2023)

Jeep Avenger 2023 essai

Le Jeep Avenger lance la révolution électrique de la marque américaine. En reprenant la base technique de la maison mère Stellantis, ce petit crossover électrique peut déjà prétendre à offrir une autonomie de 400 km. Est-il à la hauteur de son titre de « Voiture de l’Année » ?

Le Jeep Avenger est remplis de surprises et de premières. Déjà, c’est le premier produit développé à 100% sous l’ère du groupe mondial Stellantis. Ensuite, c’est la première Jeep à s’être vue attribuée le fameux titre de « Voiture de l’Année 2023 » au Salon de l’Auto de Bruxelles. Enfin – et ce n’est pas des moindres – c’est surtout la première Jeep électrique. Autant dire que le petit crossover a déjà une sacrée image à porter…

Merci patron

Histoire de mettre toutes les chances de son côté, le Jeep Avenger reprend la plateforme e-CMP2 du groupe Stellantis. « Toute les chances avec cette plateforme ? », on vous entend dire. Certes, il est sûr que les modèles qui reposent dessus ne sont pas des rois de l’autonomie ou de l’efficience. Suffit de penser aux Peugeot e-2008, Opel Mokka Electric ou DS 3 E-TENSE. Pourtant, l’Avenger cache un autre tour dans son chapeau : il ne reprend pas l’ancienne motorisation de 136 ch à la batterie de 50 kWh !

Jeep Avenger 2023 essai

Eh non, le nouveau venu électrique de chez Jeep a d’office droit à la dernière motorisation du groupe, qui n’est qu’en option sur les autres modèles. Il s’agit d’un ensemble combinant un moteur de 156 ch et 260 Nm de couple sur le train avant à une batterie de 54 kWh à plus grande densité énergétique. Résultat : 400 km d’autonomie (WLTP). On vérifie cela plus loins…

Reconnaissable

Électrique ou pas, le Jeep Avenger se reconnaît de suite comme un produit de la marque aux baroudeurs. Déjà, il reprend calandre aux 7 encoches. Ensuite, en plus des formes carées et du design taillé au fil de plomb, on trouve des protections en plastique brut sur le pare-chocs, flancs et passages de roue. Jeep affirme même avoir pensé à ces plastiques pour protéger la carrosseries des petites égratignures. Cela étant, ces dernières ne viendront pas d’un passage entre deux buissons épineux au centre du désert de l’Utah…mais plutôt d’un caddie au supermarché !

Jeep Avenger 2023 essai

Eh oui, le Jeep Avenger n’est pas seulement la première Jeep électrique, c’est aussi le nouveau modèle d’entrée de gamme ! Bien qu’il puisse paraitre robuste en photo, ce nouveau-né ne taille en fait qu’à 4,08 m de long et 1,53 m de haut. Pour mettre ça en perspective, c’est 16 cm plus court et 13 cm plus bas qu’un Renegade.

Petit mais pratique

Ces dimensions extérieurs contenues font-elle pour un habitacle relativement petit ? Oui…et non ! On vous explique. Grâce à sa plateforme électrique, l’Avenger offre un rapport encombrement/habitabilité assez correct. On n’y fera pas entrer 5 adultes, mais aucun de ses concurrents ne parvient à faire ce tour de magie. Côté pratique : son coffre est de 355 litres n’est pas des plus grands, mais ses formes carrées aident le chargement.

Jeep Avenger 2023 essai

Côté design, l’habitacle opte pour le même mélange de robustesse et égayement que l’extérieur. Sur les version haut de gamme, la planche de bord s’habille de gris ou de jaune pétant, avec l’inscription modèle dessus au cas où vous auriez oublié de quel véhicule il s’agit. Juste au-dessus, prône fièrement l’écran de 10,25 pouces de l’infodivertissement. Il reprend le système maison qu’on trouve déjà chez Peugeot et Opel, avec ses bons et mauvais côtés. Tant qu’à parler d’écrans : l’instrumentation digitale de 10,25 pouces est de série.

Jeep Avenger 2023 essai

Au final, cet habitacle est charmant. Enfin, jusqu’à ce qu’on décide de toucher avec autre chose que les yeux. On découvre ainsi que l’ensemble du mobilier est fait de plastique dur, rayable et bon marché. Pour compenser cette économie flagrante, Jeep offre jusqu’à 34 litres d’espace de rangement dans les portières, console centrale, sous l’accoudoir, dans la boite à gant et même dans la planche de bord. De mauvaise facture, certes, mais pratique !

Bon élève

Dès les premiers tours de roue, on sent clairement que le nouvel Avenger est un produit Jeep développé par et pour l’Europe. Comme ses frères Renegade et Compass, il présente le même confort de route brouillon, un peu trop ferme et vite perturbé par les petites compressions qui s’enchainent. Dommage, surtout quand on sait le confort que Citroën réussit à offrir avec la même base…

Jeep Avenger 2023 essai

Ce que la marque aux chevrons n’a jamais réellement réussi à faire, cependant, c’est de combiner son confort à l’efficience. Jeep y parvient. Grâce à sa motorisation dernier cri – dotée de série d’une pompe à chaleur – le petit américains parvient à offrir une bonne autonomie. Sur papier et dans la vraie vie. Lors de notre essai sur les routes sinueuses de la Wallonie, il affichait une consommation moyenne de 15,2 kWh/100 km. C’est moins que l’homologation (15,4 kWh/100 km) et devrait ainsi permettre à l’Avenger de réellement parcourir 400 km sur une charge !

Jeep Avenger 2023 essai

Conclusion

Le nouveau Jeep Avenger semble faire honneur à sa médaille de « Voiture de l’Année 2023 ». Certes, il reste assez petit et son habitacle pourrait réellement bénéficier de matériaux de meilleure qualité. Cependant, il marque des points sur l’efficience, avec une autonomie réelle confortable. Cerise sur le gâteau : à 38 500 €, c’est l’un des SUV électriques les plus abordables du marché !

Specificaties

Motor

électrique

Vermogen

156pk

Koppel

260 Nm

Overbrenging

rapport fixe

Aandrijving

voorwiel

Topsnelheid

150 km/u

Prijs basismodel

€ 38 500.00

0 tot 100 km/u

9.00 sec

Min. kofferinhoud

355 L

Max. kofferinhoud

1 067 L

Laatst gepubliceerd

Reacties

Uw reactie

Recente reacties

Laatste rijtesten

Alle rijtesten

Laatste reportages

Alle reportages

Laatste nieuws

Alle nieuws