Essai piste : la BMW M4 brise la malédiction d’Autofans sur le circuit de Zolder (2021)

BMW M4 Trackday Zolder 2021

Nous ne sommes pas du tout superstitieux à la rédaction. Cependant, il y a une chose dont on ne se moque pas chez Autofans. La malédiction de ///M. Votre serviteur s'est rendu sur le circuit de Zolder avec une toute nouvelle M4 pour briser cette malédiction une fois pour toutes. Si tout se passe bien...

Vous avez déjà entendu parler de la malédiction de ///M ? Si vous ne faites pas partie du cercle restreint des ”Autofans”, la probabilité est relativement faible. Néanmoins, la malédiction s'abat sur la rédaction depuis environ 8 ans maintenant. Il était temps de la briser une fois pour toutes. Pour se débarrasser d'une sorte de vérité auto-réalisatrice. 2021, l'année où la malédiction de ///M pourra être envoyée sur les terrains de chasse éternels.

Décompte

Ok, sérieusement, c'est quoi tout ce blabla ici ? Eh bien, marchez avec nous dans la galerie des malheurs de M. En 2013, le pare-brise d'une M6 Coupé orange vif a été en contact étroit avec un cerf pendant notre semaine d'essai. À peine deux ans plus tard, nous avons échappé de justesse à un accident avec une M6 Gran Coupé aux pneus été usés lors d'un orage sur l'autoroute. Un an plus tard, c'était un peu la danse du fossé lors d'un reportage avec une M4 Coupé sur le circuit de Mettet. Ensuite, il y a la M235i Gran Coupe qui a joué à l'autodestruction avec son groupe motopropulseur. Et enfin, il y a 2020, l'année où je me suis écrasé dans un M2 CS. Pas littéralement, mais mentalement...

BMW M4 Trackday Zolder 2021

Quoi qu'il en soit, aucune autre lettre du pays de l'automobile n'a une connotation aussi lourde que la lettre M dans notre rédaction. Cependant, il est temps de briser la malédiction. Pour mettre Honoratus de notre côté une fois pour toutes. Pour faire une belle partie d'exorcisme. Et soyons honnêtes, une telle M4 toute neuve n'est pas un mauvais choix. Après tout, elle a le nez pour. Un exorcisme sur le circuit de Zolder... il y a de pires séances à organiser.

EXORCIST KÖTZ GELB

C'est BMW qui nous a proposé de faire un tour sur le circuit de Zolder lors d'un trackday M3 et M4. L'opportunité nous est donc littéralement tombée dessus. Jeudi 10 juin 2021, jour J. J'ai pris l'autoroute avec un peu de retard et j'ai réalisé que mon casque était…toujours à la maison ! PAS MAINTENANT, MALÉDICTION ///M !

BMW M4 Trackday Zolder 2021

Pas de panique cependant, car BMW a eu la gentillesse de fournir des casques pendant l'événement. Autofans 1, malédiction 0 ! Après une courte introduction par l'instructeur et fanatique de voitures Danny Janssens, le moment était venu. Arme de combat en service ? Pas de pieu en bois, de poupée vaudou ou de crucifix en argent, mais une BMW M4 qui semblait avoir été vomie par le gosse du film L’Exorsiste. BMW l'appelle M Sao Paulo Gelb, nous l'appelons Exorcist Kötz Yellow. Bien c’est presque nous qui ayons remis en prenant place dans l'intérieur bleu et jaune. Notre tourmenteur n'a clairement aucun goût. On en est sûrs maintenant.

Bête rageuse

En dehors d'un goût discutable pour la couleur, la nouvelle M4 n'a pas besoin d'être présentée. À l'avant, on trouve une bête essence turbo de 3,0 litres à six lignes. Le S58 est équipée de pièces provenant d'une imprimante 3D et atteint avec enthousiasme la zone rouge à plus de 7 200 tr/min. Bien que les 510 ch que l'on trouve dans les hauts régimes ne sont pas la merveille de ce bloc. Non, ce sont les 650 Nm de couple qui catapultent le museau de cette M4 vers la stratosphère dès 2 750 tr/min. À 1,7 tonne, la nouvelle M4 est 200 kg plus lourde que sa devancière. Sur la piste de course, vous ne le remarquerez pas - selon BMW.

BMW M4 Trackday Zolder 2021

Nous sommes là, sortant de la voie des stands. Dans une voiture dans laquelle votre serviteur fait littéralement ses premiers mètres. Après presque un an et demi sans avoir vu un circuit de près. Juste devant nous, une BMW M5 Compétition qui donnera le ton... Il est temps de plonger dans son rétroviseur comme un conducteur expérimenté de BMW et d'augmenter la vitesse. Parce que nous ne sommes pas ici pour une promenade sereine. Sterrenwacht-, Kanaal- et Lucien Bianchi, il n'en fallait pas plus pour comprendre que cette M4 Competition et moi allions devenir de bons copains. Au freinage de la petite Chicane après la longue ligne droite, c'était clair ; la M4 a les bonnes oreilles et les bonnes jambes pour pulvériser le circuit de Zolder.

RE///M

Quelle machine ! C'est la seule façon de décrire la nouvelle M4. Une bête fiable, car - et nous ne voulons pas tomber dans le jargon journalistique - le châssis communique exactement ce qui se passe sous vos fesses. Le train avant en particulier mord dans les virages et ne lâche pas. Même avec une propulsion et une boîte de vitesses automatique à huit rapports de ZF (comme notre version en était équipée), la M4 est difficile à ébranler. Bien que les températures estivales aient certainement aidé les pneus. En fait, il n'a pas été nécessaire de se serrer les coudes vers la colline juste avant le virage en épingle à cheveux de Bolderberg. Même à grande vitesse, une bosse au milieu d'un virage n'a pas perturbé la M4. Et puis il y a le couple. Putain de merde !

BMW M4 Trackday Zolder 2021

Les 2 premiers tours, il a fallu se calibrer sur la piste avec une voiture de +500 ch. Aussi, le moteur S58 a tellement de couple sous le capot que vous pouvez catapulter la M4 en sortie de virage comme un diesel. Rétrogradage ? C'est tellement Honda ! Ensuite, les 5 premiers tours, je devais constamment me rappeler de ne pas rétrograder "trop loin". Une fois que tout se met en place et que la cadence est trouvée, un grand merci aux freins carbone céramique M. Zolder est un circuit extrêmement difficile pour les freins. Sur notre M4, ils n'ont pas bougé. Même si la malédiction ///M avait toutes les chances de nous envoyer dans le gravier avec des freins tout chaud, la M4 a été notre ange gardien.

TSCHÜSS

Eh bien, ça ressemble à une pièce d'ingénierie magistrale, cette M4 ? Il n'y a rien à redire ? Eh bien, après environ 2x20 minutes de circuit, il est difficile de lui trouver des fautes. Peut-être que la boîte de vitesses automatique ne répond pas toujours aux ordres aussi docilement qu'elle le devrait. Ou encore l'abondance des possibilités de réglage pour le châssis et le moteur. Et que dire de la consommation exubérante bien connue des moteurs turbo de BMW sur circuit qui vous fait perdre un trait d'essence par tour (et oui, un collègue est tombé en panne d'essence sur circuit) ? Faites le plein avant d'aller sur la piste, tel est le message !

BMW M4 Trackday Zolder 2021

Non, la plus grande plainte est peut-être dirigée vers les grattes papiers de chez BMW. Le modèle qu’on a essayé a facilement atteint la barre des 100.000 euros. Avec un (très nécessaire) Track Pack de pas moins de 16 680 euros inclus dans le prix. C'est beaucoup d'argent pour un jouet qui fume les pneus et les plaquettes de frein comme Van Rossem. Peut-être sommes-nous jaloux que l'une des dernières M non électrifiées soit ainsi catapulté hors de notre portée. Et lorsque la M4 est rentrée au stand après notre deuxième sortie sur piste, on ne peut penser qu'à une chose : Tschüss la malédiction de ///M !

BMW M4 Trackday Zolder 2021

Specificaties

Motor

3,0 litres essence, 6-cylindres en ligne

Puissance

510pk

Couple

650 Nm

Overbrenging

Automatique, 8 rapports

Transmission

achterwiel

Poids

1 700 kg

Auteur: Yves
Commentaires: 0 reacties

Tags

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire

Commentaires récents

Derniers Essais

Tous les essais

Derniers Chroni

Tous les reportages

Dernières Actualités

Tous les actualités