Stellantis ne veut plus de l’aide de Tesla pour son objectif CO2

Les crédits de CO2, c'est un peu comme le bitcoin. Cne monnaie virtuelle, certes, mais si vous en possédez, vous pouvez gagner beaucoup d'argent. Stellantis, de son côté, n’a plus besoin de l’aide de Tesla et coupe ainsi le robinet.

Lorsque les groupes automobiles PSA et FCA étaient encore divisés, la marque italo-américaine avait fait appel à Tesla pour réduire les émissions. Ils n'ont pas construit de Fiat Model 3, mais simplement échangé des crédits de CO2 comme cela se faitsouvent entre différentes marques. Maintenant que FCA fait partie du groupe Stellantis et qu'ils disposent de moteurs électriques de qualité dans leur gamme, le groupe espère pouvoir atteindre les objectifs en matière de CO2 sans l'aide de Tesla. De son côté, PSA y est déjà parvenu l'année dernière sans partage.

GRANDES ÉCONOMIES

Cela fera une grande différence pour leur porte-monnaie car ces deux dernières années, cette ruse a coûté 2 milliards d'euros à FCA. Cette année, la norme de CO2 en Europe sera de 95 grammes de CO2 par kilomètre et les génies de Stellantis ont calculé qu'ils respecteront cette norme sans l'aide d'autres marques. Dans les années à venir, Stellantis devra faire un effort pour continuer à répondre aux normes toujours plus strictes. Pour l'instant, l'ancien département de FCA est le maillon faible. À part la Fiat 500e et un certain nombre d'hybrides rechargeables pour les Jeep Renegade et Wrangler, ils n'ont pas encore consommé beaucoup d'électricité.

Auteur: Auteur: Sven
Reacties: 0 reacties

Laatst gepubliceerd

Reacties

Uw reactie

Recente reacties

Laatste rijtesten

Alle rijtesten

Laatste reportages

Alle reportages

Laatste nieuws

Alle nieuws