Essai : Skoda Enyaq iV 80 (2021)

Skoda Enyaq iV 80 essai 2021

Le premier modèle électrique de Skoda, la Citigo e iV, a discrètement disparu du catalogue par la porte arrière. Le deuxième véhicule électrique de la République tchèque, ce Skoda Enyaq iV, fait un bond en avant immédiat. Avec les remerciements de Volkswagen.

À en juger par les questions et les réactions de notre entourage, il n'y a pas deux voitures sur lesquelles le grand public est aussi curieux - parce que le patron leur a dit de rouler à l'électricité ou parce qu'ils veulent faire le grand saut - que les Skoda Enyaq iV et Volkswagen ID.4. C'est bien sûr logique, car avec ces deux électriques, les Tchèques et les Allemands présentent une alternative rechargeable aux Skoda Octavia, Superb ou Kodiaq, et aux Passat ou Tiguan.

Vous ne pouvez pas nommer l'un sans l'autre, bien sûr. Ce qui est logique, puisqu'ils partagent une base commune. La plateforme MEB, la première plateforme entièrement électrique du groupe Volkswagen, qui est aux électriques ce que les noms de code MQB et MLB sont pour la gamme classique. Alors que l'introduction de cette plateforme MEB l'année dernière était encore accompagnée de problèmes et de bugs, tout semble désormais être en place maintenant.

Skoda Enyaq iV 80 test 2021

PAS DE SLAM DUNK

Et pourtant, ce Skoda Enyaq iV n'est pas seulement une copie du Volkswagen ID.4. Cela se voit dans son design, qui se situe entre un crossover et un monospace, et qui présente des lignes étonnamment classiques. Si l'ID.4 opte pour le futurisme, on retrouve tout de même une "calandre" classique sur cet Enyaq iV (qui est éclairée en option sur ce modèle 80), les phares avant caractéristiques de Skoda (avec la technologie LED en option) et les feux arrière typiques (également avec la technologie LED en option) et le nom Skoda épelé sur le hayon.

Il y a également une légère différence de longueur. Avec 2,77 mètres entre les deux essieux, l'empattement de cet Enyaq iV est identique à celui de l'ID.4 (et même de l'ID.3), mais avec 4,65 mètres, la Skoda gagne 7 centimètres par rapport à la Volkswagen. Cette différence se situe principalement au niveau du porte-à-faux arrière, car avec 585 litres de volume de coffre, le Skoda Enyaq iV ajoute environ 40 litres au volume du VW ID.4.

Skoda Enyaq iV 80 test 2021

BAROK

Et oui, les choses sont différentes à l'intérieur aussi. Tout d'abord, l'Enyaq iV opte pour des ”Design Selections” pour l'intérieur, des ensembles complets de décoration qui déterminent le matériau, la couleur et l'atmosphère générale de votre habitacle. Cela donne à la Skoda un aspect plus baroque que le minimaliste ID.4, mais aussi une sensation d'espace moins généreuse. C'est surtout une impression, car le pare-brise est placé aussi loin vers l'avant, et les places sur la banquette arrière sont tout aussi généreuses. C'est dommage car ce niveau de finition donne une bien meilleure impression de qualité que l'ID.4 !

Pourtant, la base sous-jacente est la même. Cela se voit par exemple avec l’instrumentation de bord minimaliste de 5,3 pouces. Selon nous, elle pourrait contenir plus d'informations, mais elle est complété en option par un affichage tête haute qui peut être équipé de la réalité augmentée, comme sur l'ID.4. L'écran d'infodivertissement de 13 pouces est un autre accroche-regard et s'occupe de la connectivité, bien qu'ici aussi plus de boutons physiques auraient pu être laissés, selon nous. Mais là encore, la production d'un tel écran tactile ne fait pas autant grimper le prix que des boutons physiques séparés.

Skoda Enyaq iV 80 test 2021

(PAS) DE VERSION DE BASE

Le Skoda Enyaq iV est disponible en trois versions : 50, 60 et 80, avec des batteries de 55, 62 et 82 kWh. La première et la dernière sont déjà connues de l'ID.4 (où elles sont étiquetées avec leur capacité nette de 52 et 77 kWh). Seulement Skoda n'introduit pas la 50 chez nous, car elle est trop proche de la 60 et selon l'importateur, c'est surtout une question d'autonomie. La 60 sera donc la version de base, avec une capacité nette de 58 kWh et un moteur électrique de 132 kW (180 ch). La 80 va plus loin et tire 150 kW (204 ch) de son moteur électrique. Plus tard, elle sera rejointe par la 80x à transmission intégrale, et par la puissante RS.

RAPIDE ET CONFORTABLE

C'est au volant que nous avons fait connaissance avec l'Enyaq iV 80, qui atteint 100 km/h en 8,6 secondes et continue jusqu’à une vitesse de pointe de 160 km/h. À pleine charge, il espère parcourir 537 kilomètres, ce qui est mieux que l'ID.4 avec la même batterie grâce à sa carrosserie plus aérodynamique. Le sprint est rapide sans être particulièrement sportif, mais ce n'est pas la priorité de cet Enyaq.

Plus encore : avec la suspension adaptative en option (fortement recommandée, contrairement à la suspension sport abaissée), il nous a semblé que même avec la plus grande taille de jante de 21 pouces, il était légèrement plus confortable que la Volkswagen. Il pèse toujours 2 tonnes, et vous le remarquez, mais il gère tout un peu mieux. Dans les virages plus serrés, cela se traduit par une carrosserie qui prend un peu de roulis, mais cela ne dérange pas.

Il est également agréable que le freinage par récupération puisse être réglé sur trois niveaux à l'aide de palettes situées derrière le volant. Non pas que vous ayez toujours à le faire, car le Skoda dispose d'un mode automatique intelligent, mais cela ajoute un peu plus d'implication. En mode B, à l'aide du bouton sur la console centrale, vous choisissez de toute façon le niveau le plus fort.

Skoda Enyaq iV 80 test 2021

OCCASION MANQUÉE

Notre première rencontre a été trop courte pour donner une idée plus détaillée de l'autonomie et de la consommation, mais nous pouvons déjà parler de la recharge. Le Skoda Enyaq iV est équipé de série d'un chargeur embarqué triphasé de 11 kW et d'un chargeur rapide de 50 kW. En option, cette charge rapide peut être portée à 100 kW (sur l'Enyaq iV 60) ou 125 kW (sur l'Enyaq iV 80). Une pompe à chaleur, indispensable pour l'efficacité de la voiture en cas de températures nettement plus chaudes ou plus froides, fait également l'objet d'un supplément. Une occasion manquée pour Skoda, d'autant plus que Volkswagen est plus généreux sur ce point et que la technologie est de facto prête : plus tard, vous pourrez toujours acheter la mise à niveau de la charge rapide via une mise à jour over-the-air (cloud).

PRIX

Combien allez-vous payer pour ce Skoda Enyaq iV ? 39,775 euros pour le 60, 46,075 euros pour le 80. Il existe également des variantes Sportline, qui ajoutent respectivement 3 000 à 5 000 euros au prix de base. L'équipement de série est décent, Skoda a intelligemment regroupé la plupart des options dans quelques packs d'options. Le Volkswagen ID.4 est plus ou moins au même niveau de prix, mais offre plus de versions différentes.

Skoda Enyaq iV 80 test 2021

CONCLUSION

Le Skoda Enyaq iV n'est pas seulement une copie carbone du Volkswagen ID.4. Il choisit sa propre identité, fait mieux dans certains domaines et moins dans d'autres. L'époque où les Skodas étaient par définition moins chères que les Volkswagen est révolue depuis longtemps. Le choix de l'une ou l'autre sera donc essentiellement une question de goût. Mais si vous nous demandez, la Skoda est peut-être la plus agréable des deux.

Specificaties

Motor

moteur électrique à aimants synchrones

Puissance

204pk

Couple

310 Nm

Overbrenging

automatique

Transmission

achterwiel

Poids

2 090 kg

Vitesse de pointe

160 km/u

Prix de base

€ 39 775.00

0 à 100 km/h

8.60 sec

Coffre min.

585 L

Rejet de CO2

0 g/km

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire