Essai : Renault Twingo Electric (2021)

Renault Twingo Electric test 2021

Au sommet du segment des voitures électriques, on assiste à une véritable course aux armements : chaque nouveau véhicule électrique veut être le plus rapide et le plus puissant, ou posséder la plus grosse batterie. En bas de l’échelle, pourtant, tout est question de prix. Une des figures les plus marquantes ? Cette nouvelle Renault Twingo électrique.

Allons droit au but : la Twingo Electric n'a que brièvement profité de son titre de voiture électrique la plus abordable du marché. L'été dernier, elle a repris le flambeau de la Seat Mii Electric, désormais retirée du marché ; au début de cette année, elle a transmis le même flambeau à un autre produit de l'écurie Renault : la Dacia Spring Electric.

Renault Twingo Electric test 2021

SALUT APPROPRIÉ

Mais ne confondez pas la Dacia Spring et cette Renault Twingo Electric : l'une est basée sur un produit destiné aux marchés d'Amérique latine et d'Inde, l'autre est le dernier salut électrique d'une voiture de sept ans. Et d'un modèle presque iconique, car il semble qu'il n'y ait plus de place pour la Twingo dans les plans futurs de Renault. Tout comme il n'y a pas de place pour une autre voiture du segment A.

La Française a droit à un salut approprié, tout comme les Seat Mii, Volkswagen Up et Skoda Citigo il y a presque deux ans : une version électrique. Celle-ci existe depuis un certain temps : dès le début, en 2014. La Smart ForFour, techniquement très proche, par exemple, a reçu sa version électrique bien plus tôt, mais utilise une batterie différente de celle de cette Twingo.

Renault Twingo Electric test 2021

ESPACE inchangé

Le modèle de la Twingo est un accu de 22 kWh refroidi par eau, dont vous pouvez en fait utiliser 21,4 kWh. Un petit paquet, donc, qui ajoute "seulement" 165 kilogrammes au poids total de cette citadine. Et il est soigneusement rangé sous les sièges avant, de sorte qu'il n'y a aucune perte d'espace intérieur.

Ni aux 219 litres de coffre, puisque c'est là que se trouve normalement le moteur de la Twingo. Dans ce cas, il s'agit d'un moteur électrique, que Renault partage avec Smart. Le tout développe 60 kW (81 ch) et 160 Nm, ce qui propulse la Twingo Electric à 100 km/h en 12,9 secondes. À 135 km/h, elle s'arrête, et après 190 kilomètres WLTP, elle doit être à nouveau branchée.

Renault Twingo Electric test 2021

REPÉRER LES DIFFÉRENCES

D'ailleurs, on remarque à peine qu'il s'agit d'une Twingo électrique : à l'extérieur, quelques accents bleus ont été ajoutés à la calandre et la trappe du réservoir d'essence cache désormais une prise, mais la petite bouche d'aération sur le flanc, par exemple, est toujours là. À l'intérieur, on sent immédiatement que la Twingo est une voiture du segment A qui existe depuis quelques années : les plastiques sont durs, les panneaux sont fins, la position d'assise est haute, et vous disposez de compteurs classiques et d'une clé de démarrage. Cependant, la Twingo a toujours l'air joyeux, même à l'intérieur. Elle égaye le tout avec un équipement relativement sobre, même si le système d'infodivertissement EasyLink disposera toujours de quelques fonctions spécifiques à l'EV.

Heureusement, cette électrique se conduit toujours comme une Twingo, avec ses points positifs et négatifs. Le rayon de braquage minuscule a été conservé et rend les manœuvres agréables, mais la Française reste sensible aux vents latéraux, même sur les autoroutes. En ce qui concerne le vent, essayez d'éviter le toit ouvrant en tissu figurant sur la liste des options, car il laisse beaucoup à désirer en termes d'isolation.

Renault Twingo Electric test 2021

PETITE MAIS COURAGEUSE

Pour le reste, la Twingo Electric déborde d'enthousiasme. Elle démarre rapidement et donne le meilleur d'elle-même à des vitesses urbaines et juste au-dessus. Vers 100 km/h, on sent sa puissance diminuer, même si la Renault se tire mieux d'affaire sur l'autoroute que la Dacia Spring. Les kilos supplémentaires de la batterie sont facilement absorbés : la suspension de la Twingo à essence est déjà un peu rigide, la version électrique n'en rajoute pas inutilement grâce à une suspension révisée.

Pendant notre semaine d'essai, nous avons utilisé une moyenne de 15,9 kWh/100 km. C’est assez économique, grâce à son poids léger, mais en raison de la batterie relativement petite, l’autonomie est limitée : par temps froid, nous avons enregistré 150 kilomètres avec une batterie pleine, par des températures printanières, quelques jours plus tard, 165 kilomètres apparaissaient sur l'écran. Lorsque la voiture se trouve à la station de recharge, elle peut être chargée jusqu'à 22 kW. Il n'y a pas de fonction de charge rapide, mais là encore : avec 22 kW et une petite batterie, ce n'est pas vraiment nécessaire.

En cas d'inquiétude quant à l'autonomie, vous pouvez toujours choisir le mode de conduite écologique, bien que celui-ci réduise sérieusement la puissance. Lorsque le sélecteur de vitesse est en position "B", l'énergie de freinage peut être récupérée sur trois niveaux. Il est dommage que le niveau le plus fort ne permette pas une véritable conduite à une pédale.

Renault Twingo Electric test 2021

PRIX

La Renault Twingo Electric la moins chère coûte 19 850 euros. La batterie est toujours incluse, vous ne pouvez donc pas la louer comme vous le feriez avec la Zoe. La Twingo passe donc sous la barrière psychologique des 20 000 euros, même s'il faudra dépasser la version de base Life pour passer à la Zen (21 600 euros) ou à l'Intens (22 400 euros) si vous voulez des équipements comme la climatisation, le système EasyLink ou même un volant réglable. Et puis le prix devient élevé pour une voiture du segment A conçue il y a sept ans. Et c'est une honte que les acheteurs privés ne bénéficient pas des mêmes avantages que les chauffeurs d'entreprise.

Les voitures du segment B, plus grandes et souvent plus modernes, sont plusieurs milliers d'euros plus chères, y compris la Zoé de notre propre écurie. Dans le segment A, les véhicules électriques Seat Mii, Skoda Citigo et Volkswagen Up ont déjà été retirés. Bien sûr, il reste la Dacia Spring (16 990 euros), moins chère, et la Fiat 500 (24 900 euros), récemment renouvelée. Et, la Smart EQ ForFour ? Cela vous coûtera 24 500 euros.

Renault Twingo Electric test 2021

CONCLUSION

La Renault Twingo fait ses adieux en version électrique. Elle met une nouvelle fois en avant les qualités de citadine, mais en tant que voiture électrique, elle est surtout liée à la ville. Son plus grand atout est probablement son prix, même si 20 000 euros restent une somme importante…pour une Twingo !

Specificaties

Motor

moteur électrique

Puissance

81pk

Couple

160 Nm

Overbrenging

automatique

Transmission

achterwiel

Vitesse de pointe

135 km/u

Prix de base

€ 19 850.00

0 à 100 km/h

12.90 sec

Rejet de CO2

0 g/km

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire