Essai : Skoda Octavia Combi RS & RS iV (2021)

Skoda Octavia RS iV essai (2021)

Quand Skoda prépare une nouvelle Octavia, il ne faut pas longtemps avant que la version sportive RS débarque. Pour la première fois, la version à essence sera dotée d'une alternative hybride rechargeable. Nous avons donc mis les deux versions à l'épreuve en version Combi.

Le choix de la version break est facile à expliquer. Car tout comme les versions plus bourgeoises de la Skoda Octavia, la version RS est le plus souvent commandée en Combi. Y a-t-il quelqu'un en dehors de l'équipe d'intervention rapide des forces de police qui a acheté une Octavia RS en version 4-portes ?

Skoda Octavia RS iV rijtest 2021

Coffres IDENTIQUES

Quoi qu'il en soit, la version break reste la variante la plus pratique de l'Octavia, même en RS. Il donne toujours la priorité à la famille et ne perd pas un seul litre d'espace de coffre. Il faut toutefois souligner qu'en raison de la batterie, l'Octavia RS iV a un coffre plus petit que l'Octavia RS normale : 490 litres contre 640 litres. Mais bon, la version normale l'est aussi.

Car oui, à partir de maintenant, l'Octavia RS n'est pas seulement disponible avec un moteur à essence ou diesel, comme le veut la tradition, mais aussi avec un plug-in. Grâce à la plateforme MQB Evo bien sûr, que l'Octavia partage avec la Volkswagen Golf. Cela signifie que la version essence de cette Octavia RS partage son groupe motopropulseur avec la Golf GTI, et que la version plug-in est en fait l'équivalent tchèque de la Golf GTE.

Skoda Octavia RS iV rijtest 2021

SOMMES DIFFÉRENTES, PRESQUE LE MÊME RÉSULTAT

Il n'y a rien de mal à cela, bien sûr : une puissance combinée de 245 ch et 400 Nm, une boîte DSG à six rapports et un 0 à 100 km/h en 7,3 secondes, c'est encore de la sportivité en 2021. La RS classique présente des chiffres presque identiques : 245 ch et 370 Nm, une boîte DSG avec un rapport de plus (la version manuelle n'est malheureusement pas vendue dans notre pays), et un 0 à 100 km/h en 6,7 secondes.

La différence réside bien sûr dans la manière dont les deux versions obtiennent leurs 245 chevaux. La RS iV utilise un 1.4 TSI turbo de 150 ch et un moteur électrique de 85 kW (116 ch). L'électricité est stockée dans une batterie lithium-ion de 13 kWh et devrait, sur papier, vous permettre de parcourir environ 60 kilomètres. La version classique à essence utilise un 2.0 TSI. Votre comptable ? Il préfèrera évidemment la version plug-in : 34 g/km de CO2 (NEDC) contre 149 g/km de CO2 (NEDC). Votre pompiste local préférerait que ce soit l'inverse : nous avons consommé 7,3 l/100 km avec la RS classique, et 4,9 l/100 km avec la RS iV.

Skoda Octavia RS iV rijtest 2021

Charge

Alors comment cette différence entre les deux se manifeste-t-elle dans la pratique ? Eh bien : tout tourne autour de la charge. Lorsque la batterie de la RS iV est chargée, elle transforme les retards dans les chiffres sur papier en un avantage psychologique : le couple instantané du moteur électrique lui donne l'impression d'être plus rapide qu’elle n'y paraît sur le papier. C'est dommage, car la version plug-in pèse au moins 150 kilos de plus que la version normale et ces kilos se font sentir. Skoda n'a pas modifié la suspension par rapport à l'Octavia iV de 204 ch.

Lorsque la batterie est épuisée, c’est une autre histoire. Et fermement : dans la RS iV, vous retombez alors sur le point sensible d'une hybride rechargeable sans puissance. Le 1.4 doit alors compter sur ses 150 ch et 250 Nm pour propulser les kilos supplémentaires, et doit le faire avec une capacité pulmonaire bien moindre. C'est parfois douloureusement évident lorsque le moteur de 4-cylindre doit travailler dur pour dépasser. La RS "classique" peut toujours compter sur sa pleine puissance et la flexibilité de son moteur de deux litres.

Skoda Octavia RS iV rijtest 2021

SUPÉRIORITÉ CLASSIQUE

Dans les virages, elle prend également le dessus. Grâce au différentiel à glissement limité contrôlé électroniquement entre les roues avant et à la suspension sportive abaissée de 15 millimètres dont la RS iV est bizarrement dépourvue. Bien sûr, elle n'est pas aussi vive et rapide qu'une Golf GTI, mais cela n'a jamais été l'intention de l'Octavia RS. Elle est cependant rapide et efficace.

La condition est que le mode de conduite soit réglé sur "Sport". Dans les modes de conduite plus calmes, l'Octavia RS est plus civilisée que jamais. Confortable et douce, mais surtout très discrete. Étonnamment discrete, contrairement à ce que suggère la veste sport : une calandre noire, des coques de rétroviseurs noires, des jantes de 18 et 19 pouces, un lettrage noir et un double échappement. Même chose pour le RS iV.

Skoda Octavia RS iV rijtest 2021

PRIX

Quel est le coût exact de tout cela ? 47 050 euros pour la version essence, 50 350 euros pour la version plug-in. C'est beaucoup plus que la Golf GTI et la Golf GTE, mais vous obtenez en contrepartie beaucoup plus d'espace. Un concurrent interne qui pourrait être un meilleur match est la Cupra Leon. En break, sa version plug-in de 245 ch coûte 44 210 euros. La version classique à essence de la Cupra Leon coûte 46 490 euros, mais elle reçoit le groupe motopropulseur de 310 ch de la Golf GTI Clubsport...

CONCLUSION

Que Skoda ajoute une version hybride rechargeable à la gamme Octavia RS n'est pas une surprise en 2021. Les ingrédients semblent réunis : autant de puissance, moins d'émissions et de consommation de carburant, des performances décentes et une autonomie électrique quotidienne utilisable. En break cependant, cette RS iV ne peut pas égaler la recette classique de l'Octavia RS. Elle est devenu un peu plus discrete, mais elle reste rapide, efficace et pratique.

Specificaties

Motor

2,0 litres essence turbo, 4-cylindres en ligne

Puissance

245pk

Couple

370 Nm

Overbrenging

double embrayage, 7 rapports

Transmission

voorwiel

Poids

1 532 kg

Vitesse de pointe

250 km/u

Prix de base

€ 47 050.00

0 à 100 km/h

6.70 sec

Gemiddeld testverbruik

7.30 L/100km

Coffre min.

640 L

Coffre max.

1 700 L

Rejet de CO2

155 g/km

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire