L’Opel Vivaro tourne désormais à l’hydrogène (2021)

Opel Vivaro-e Hydrogen (2021)

L’Opel Vivaro-e Hydrogen lance le pas vers l’évolution des utilitaires tournant à l’hydrogène. Basé sur la version électrique, il offre une autonomie de 400 km.

2021 est un point de basculement. D’un côté, on veut sortir du diesel et de l’autre l’électricité semble devenir chose commune. Pourtant, le fossé entre ces deux technologies est encore grand, notamment sur ce qui est de l’autonomie. Opel, de son côté, veut mettre toutes les cartes de son côté.

Option en plus

L’Opel Vivaro-e Hydrogen vient ainsi s’ajouter à la gamme des utilitaires du groupe Stellantis, déjà composée de motorisations tounrant à l’essence, au diesel, au gaz et, plus récemment, à l’électron. C’est d’ailleurs sur la version électrique du Vivaro que cette nouvelle camionnette à l’hydrogène se base. Eh oui, la pile à combustible alimente un moteur électrique. Ici, ce moteur fourni 62 ch. Selon Opel, ce sera suffisant pour la phase test. Pour assurer une alimentation suffisante, Opel installe les réservoirs d’hydrogène sous le planché de son utilitaire. Ainsi, le van ne perd rien de son espace de chargement. Il offre toujours 5,3 ou 6,1 m3.

400 km

Ces réservoirs peuvent fournir au Vivaro-e Hydrogen de l’énergie pendant 400 km. Et si cela ne suffit pas, il y a encore une batterie de 10,5 kWh sous la banquette qui peut apporter 50 km supplémentaires. Cependant, les reservoirs se rempliront bien plus vite que la batterie. Il ne faudra que trois minutes pour faire le plein ! Contrairement aux autres motorisations, l’Opel Vivaro-e Hydrogen sera assemblé à Russelsheim, devenu le centre d’expertise en hydrogene du groupe Stellantis. Évidement, les frères de chez Citroën, Peugeot et Toyota suivront après la commercialisation de l’Allemand cet été.

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire