La première Peugeot 508, quelle voiture terne…

L'autre jour, j'étais en route pour emmener une de mes filles à son hobby. Au rond-point, une Peugeot 508 de la première génération a fait demi-tour et a pris la même sortie que nous. Cela m'a donné l'occasion de regarder de plus près l'arrière de la voiture, car que faire d'autre lorsque l'on conduit la même voiture pendant longtemps ?

C'était une voiture grise, une berline. Pas même mal entretenue, bien que la Peugeot 508 de 2011 a eu la malchance de tomber entre les mains de propriétaires qui ne font que la malmener et l'user. J'ai été frappé par l'absence de forme de cet arrière-train au premier regard. Les feux arrière flanquant le couvercle du coffre, c'est ça. Après le lifting, les "griffes de lion" des LED sont devenues plus prononcées, comme vous le savez peut-être, mais la voiture devant moi était une voiture d'avant le lifting. Peut-être était-ce le temps ou la couleur grise de la voiture, mais les feux arrière n'ont fait plaisir à personne.

NÉANT

Le coffre, qui est coincé entre les feux arrière, descend également un peu plus vers le bas, de sorte que l'on a l'impression qu’il dégouline de la voiture. Il en va de même pour le reste du pare-chocs qui n'a pratiquement pas d'accents. On dirait que les concepteurs ne voulaient pas construire une voiture de taille moyenne et qu'ils s'en sont donc débarrassés rapidement.

La raison en est peut-être le marché. La Peugeot 508 était et est toujours un produit d'exportation fort pour Peugeot. Jusqu'à l'année dernière, la voiture était produite pour le marché asiatique et il se pourrait bien que, dans l'optique de ce marché, la voiture ait été privée des francs de conception européens qui ont été populaires ces dix dernières années.

TOUT LE MONDE

Il faut aussi savoir qu'avec la 508, Peugeot a voulu apporter un vent nouveau à sa gamme. Avant cela, il y avait la 407, qui n'était qu'un faible successeur de la 406, une berline sous-estimée. La 508 devait également servir le segment le plus élevé, car Peugeot a décidé que la 607 n'aurait pas de successeur parce que son public était trop restreint.

L'avant de la 508 est un peu plus inspiré, même si beaucoup de choses ont été redressées depuis le facelift. On retrouve même un lien avec les anciennes générations de voitures moyennes de Peugeot. Pourtant, il est frappant de voir à quel point l'avant ressemble à l'arrière. Avec des phares qui ont dérivé sur le côté du capot, qui semble avoir grandi un peu par la suite, et une calandre qui semble également avoir glissé vers le bas quand c'était encore l'été.

C’EST À L'INTÉRIEUR

Pourtant, une 508 de première génération n'est pas une mauvaise voiture. L'intérieur est moderne et la presse de l'époque était enthousiaste quant à ses qualités de conduite. La seule chose est... qu’il fallait avoir le courage de la garer dans son allée. Et avec un tel extérieur, ce n'était pas une mince affaire. Pourtant, dès la première année, 85 816 voitures ont été vendues dans toute l'Europe.

Ce nombre s'est à peu près maintenu l'année suivante, avant de s'effondrer à 56 324 en 2013 et 22 842 en 2017. En comparaison, une Volkswagen Passat s'est vendue 235 143 fois en Europe en 2011, contre 156 025 en 2013 et 183 288 en 2017. Par ailleurs, une Hyundai i40 a été vendue 9 154 fois en 2011, 29 984 fois en 2013 et 15 251 fois en 2017.

Cependant, il est frappant de constater que la deuxième génération de la Peugeot 508 ne semble pas faire aussi bien en termes de résultats de vente. Cependant, elle a un design beaucoup plus moderne et un intérieur qui semble beaucoup plus soigné.

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire

Commentaires récents

Derniers Essais

Tous les essais

Derniers Chroni

Tous les reportages

Dernières Actualités

Tous les actualités