ADAC : "Les volumes des coffres annoncés diffèrent beaucoup en réalité"

ADAC: l'espace des coffres est plus petit en réalité

La taille de la valise permet souvent de couper le nœud lors de l'achat d'une nouvelle voiture. Pourtant, le volume du coffre que les marques automobiles abandonnent s'avère souvent plus important que le volume du coffre en réalité. Selon une étude de l'organisation automobile allemande ADAC, les marques les plus chères surestiment surtout la taille de la valise.

L'association automobile allemande ADAC a comparé les volumes de coffre déclarés par les marques de voitures avec la réalité pour 150 modèles. Après tout, la taille du coffre est souvent un facteur décisif lors de l'achat d'une nouvelle voiture. Mais il s'avère que les chiffres des marques de voitures ne correspondent souvent pas à la réalité.

PLUS CHER CONTRE MOINS CHER

Les grosses voitures des segments les plus chers semblent particulièrement s'attaquer à la réalité, conclut l'ADAC. Selon les Suédois, par exemple, le coffre de la Volvo XC90 avale 721 litres de bagages, alors que la méthode de mesure de l'ADAC en mesure 475 litres. Une différence de 246 litres. Selon l'organisation automobile allemande, la Volkswagen Sharan a pris la couronne. Selon Volkswagen, vous pouvez stocker 955 litres de bagages dans le coffre, alors que l'ADAC en mesure 630 litres. La différence ? 325 litres.

Avec les marques à budget, les différences sont remarquablement plus faibles, selon l'ADAC. Selon le constructeur, le Dacia Duster avale 413 litres de bagages, alors que l'association automobile pèse 410 litres. Les différences sont souvent plus grandes avec les camionnettes, les monovolumes et les SUV, dit l'ADAC, parce que la limite entre le coffre et l'espace libre au-dessus n'est pas toujours claire.

ADAC kofferruimte klopt niet met realiteit

PAS DE MÉTHODE DE MESURE NON AMBIGUË

Selon l'association automobile allemande, les principales différences s'expliquent donc par le fait que les méthodes de mesure du volume des valises ne sont pas réglementées de manière univoque et ne sont pas contraignantes. Par exemple, les positions des sièges ou des planchers de coffre réglables ne sont pas clairement définies. On compte aussi parfois la niche pour la roue de secours, alors qu'un fabricant compte jusqu'à la bâche du coffre, et l'autre jusqu'au bas de la lunette arrière. Et puis bien sûr, il y a le siège arrière coulissant...

Auteur: Auteur: Wim Bervoets
Commentaires: 0 reacties

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire

Commentaires récents

Derniers Essais

Tous les essais

Derniers Chroni

Tous les reportages

Dernières Actualités

Tous les actualités