Land Rover : hydrogène comme alternative au diesel ?

Land Rover Defender FCEV Prototype 2021

Land Rover a développé un prototype de son Defender tournant avec une pile à combustible à hydrogène. Ce Defender à hydrogène sevira de banc d'essai pour étudier la possibilité pour la marque britannique de réduire ses émissions de gaz d'échappement. D'ici 2036, la marque souhaite que ses voitures ne produisent aucune émission.

Le fait que Land Rover soit toujours un peu plus lent à réagir au monde qui l'entoure n'est pas nouveau. Cela nous a permis de profiter de la génération précédente du Defender pendant des décennies. Alors que plusieurs constructeurs européens ont annoncé qu'ils n'émettraient plus aucune émission d'ici 2030, Land Rover fixe son échéance de manière un peu plus confortable. Car ce n'est qu'à l'horizon 2036 que la marque prévoit de banaliser les voitures sans émission de gaz d'échappement dans son portefeuille. Il est désormais clair qu'il ne s'agira pas uniquement d’électriques classiques. Land Rover envisage également de construire un véhicule à hydrogène.

ALTERNATIVE AU DIESEL

Le projet de développement que Land Rover mène avec Jaguar grâce au soutien du gouvernement s'appelle "Project Zeus". Il s'agit plus précisément d'un Defender avec une pile à combustible à hydrogène. Le Defender sera utilisé pour étudier dans quelle mesure une voiture à hydrogène de Land Rover pourrait être réaliste à l'avenir. Ralph Clague, responsable de l'hydrogène et des piles à combustible chez Jaguar Land Rover, explique : "Nous savons que l'hydrogène a un rôle à jouer dans la future gamme de moteurs pour l'ensemble du secteur des transports. Aux côtés des véhicules électriques à batterie, il offre une autre solution zéro émission pour les capacités et les exigences spécifiques de la gamme Jaguar Land Rover."

Les voitures à hydrogène, ou FCEV, produisent de l'électricité grâce à l'hydrogène pour entraîner des moteurs électriques. L'avantage de l'hydrogène est son temps de recharge rapide par rapport à la recharge électrique et la perte minimale d'autonomie à basse température. En ce sens, il s'agit d'une alternative intéressante pour les grand rouleurs qui utilisent actuellement le diesel. Les inconvénients sont actuellement la production très énergivore et les coûts exorbitants des stations de ravitaillement. Land Rover commencera à tester le Defender FCEV à la fin de cette année.

Auteur: Auteur: Yves
Commentaires: 0 reacties

Tags

Derniers articles publiés

Commentaires

Laissez un commentaire